Redoublez de prudence lors des achats sur Internet

Le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (Scoci) appelle à la prudence pour les achats sur Internet pour ne pas être victime d'arnaques.

Les cybercriminels multiplient le nombre de courriels dans lesquels ils promettent des cadeaux à prix cassés. Ils vont même jusqu’à créer des boutiques en ligne qui proposent des marchandises contrefaites de mauvaise qualité, ou d’autres produits qui n'arriveront jamais à destination. Les réseaux sociaux sont utilisés comme canal privilégié pour diffuser ces arnaques.

Les internautes sont appelés à faire preuve de prudence car dans une escroquerie se cache souvent derrière une proposition trop alléchante.

 

Pour que ses achats ne se transforment pas en cauchemar, il est important de réagir ainsi:

  • Ne pas répondre aux messages non-sollicités
  • Se méfier si on demande d’agir le plus rapidement possible. Les escrocs créent souvent un sentiment d’urgence chez leurs victimes pour les induire en erreur
  • Se méfier des courriels qui contiennent des images ou des bons cadeaux en pièces jointes. N’ouvrez ces dernières que si elles proviennent de destinataires connus et de confiance. Si possible, effectuez un scan des fichiers joints avec un antivirus à jour
  • Évitez de transmettre des informations personnelles à des tiers en remplissant et en envoyant des formulaires reçus par e-mail
  • Comparez toujours le lien indiqué dans le message avec celui sur lequel vous êtes effectivement redirigés
  • Pour tous les services e-banking ou similaires, il faut impérativement s'identifier depuis le site officiel plutôt que de suivre des liens contenus dans un courriel non-sollicité
  • Il faut entrer ses codes d’accès sur des services en ligne importants (par exemple des banques, magasins en ligne, etc.) en s'assurant que le protocole HTTPS soit activé. Ceci est souvent indiqué par l’icône d’un petit cadenas au début de la barre de navigation, ou par l'indication https dans la ligne de l'adresse du site (URL) avant les fameux www.
  • Il faut contrôler régulièrement le relevé de sa carte de crédit. Il ne faut pas hésiter à annoncer rapidement à sa banque toute anomalie éventuelle
  • Choisissez des boutiques en ligne qui jouissent de plusieurs commentaires positifs de clients avant de passer une commande. Pour contrôler ceci, il suffit de faire une brève recherche sur Internet. Si même après celle-ci des doutes devaient persister, renoncez à la commande. En cas de doute, il faut contacter le Scoci via son formulaire en ligne.

Ceux qui estiment avoir été victime d’une arnaque peuvent prendre contact avec le Scoci par le biais de son formulaire en ligne. Nous rappelons toutefois que la poursuite pénale des cas d’escroqueries est du ressort des cantons et qu’une annonce au Scoci ne remplace pas une plainte auprès de sa police cantonale.

Additional information