Quand les bits se mêlent aux électrons

L’utilisation du réseau électrique pour y faire transiter les signaux de  communication évite d’engager des frais d’installation dans les habitations.

La prolifération des appareils mobiles exige très souvent de renforcer l’infrastructure interne des bâtiments pour que leur portée s’étende à l’ensemble des pièces. Jusqu’ici, on utilisait de préférence les réseaux sans fil (WiFi, ou WLAN) pour assurer cette fonction. Mais on devait souvent installer des relais WiFi entre le point d’accès principal du réseau et les pièces ou les étages les plus éloignés de celui-ci. Une solution plus novatrice est pourtant de tirer parti du réseau électrique interne des bâtiments.

Les signaux de télécommunication transitent alors sur la porteuse de l’onde électrique. On peut ainsi étendre facilement la portée du réseau de télécommunication en injectant les signaux numériques dans une prise de courant à un point d’un immeuble et le récupérer au niveau d’un deuxième boîtier branché sur une autre prise se trouvant à n’importe quel endroit du bâtiment.

 

Une extension très facile d’un réseau local domestique

Leader sur ce marché, la société Devolo a conçu récemment un nouvel équipement qui transmet les signaux numériques par liaison sans fil au point d’arrivée de cette extension de réseau. L’injection du signal s’effectue au moyen d’un petit boîtier qui s’enfiche dans une prise électrique ordinaire.

Au point d’arrivée de cette extension, un deuxième boîtier extrait le signal de télécommunication et le transmet sous forme d’onde compatible avec les capteurs de réception sans fil des appareils numériques se trouvant dans la sphère d’influence du point d’arrivée.

Ce dispositif est fort utile partout où la portée d’un réseau sans fil est insuffisante pour assurer une bonne couverture des signaux de télécommunication dans une maison ou un appartement.

 

Un coup d’accélérateur à la connexion Internet

Le test du kit dLAN 1200+ WiFi ac de la société Devolo auquel nous avons procédé s’est avéré particulièrement probant. Avec une arrivée de la ligne téléphonique à l’entresol et un bureau situé un étage plus haut, à l’autre extrémité de la maison, la connexion à l’ordinateur a du coup pris un sacré coup d’accélérateur.

Jusqu’ici le niveau du signal était très faible et s’interrompait à tout  bout de champ de manière totalement impromptue et aléatoire. Grâce à ce petit boîtier magique, sans tirer de lignes ni percer de trou dans les murs, la connexion est devenue parfaitement stable et le niveau du signal s’est nettement amélioré, même en accédant à Internet avec plusieurs appareils simultanément. Et cela en bénéficiant du cryptage assuré par l’appareil. Bref, le travail devant l’écran, l’accès à Internet et à sa messagerie électronique est devenu un plaisir à en rougir.

 

Une installation simple comme bonjour

La mise en service de l’installation s’est avérée être un jeu d’enfant. Il a suffi de connecter le câble Ethernet en provenance du routeur (en l’occurrence un modèle RNIS) d’un côté de la connexion, d’entrer le code WiFi, puis de brancher les deux boîtiers, l’un à chaque extrémité du réseau, de presser sur le bouton de l’adaptateur de cliquer sur le routeur.

Une fois terminée, on presse sur le bouton qui enclenche le cryptage des données et le tour est joué.

Additional information