Le nombre de fausses boutiques en ligne explose

Les escrocs sont toujours plus nombreux à essayer d'attirer les internautes dans les filets des boutiques en ligne proposant de produits de marque à des prix défiant toute concurrence. Avec comme risque pour les internautes de se faire subtiliser leurs coordonnées bancaires et de ne jamais recevoir la marchandise commandée.

Ces magasins en ligne qui commercialisent des chaussures ou autres accessoires de sport provenant de marques en vogue, qui plus est à des prix imbattables, se distinguent généralement par un aspect très professionnel. Les internautes qui font leurs emplettes sur ce genre de sites s’exposent à plusieurs risques: ils dévoilent les informations contenues sur leur carte de crédit ainsi que leurs adresses e-mail et postale à des organisations criminelles et reçoivent finalement des produits de contrefaçon, voire même aucune marchandise du tout.

La plupart du temps, les internautes se retrouvent totalement impuissants à réagir à de telles arnaques car ces escrocs s'arrangent pour que leur identité de ces fausses boutiques en ligne soit introuvable. Ils sont le plus souvent situés à l'étranger dans un pays où la législation est inexistante ou la police incapable d'arrêter ces escroqueries.

Sans compter que pour pouvoir agir contre l’exploitant d’un site web à l’étranger, il est nécessaire d'engager une procédure juridique très longue et coûteuse, sans être certain de déboucher sur un résultat satisfaisant.

Dans de tels cas cependant, la fondation Switch, qui est l'organisme de gestion des noms de domaines en .ch (Suisse) et .li (Liechtenstein) intervient auprès des personnes qui ont réservé un nom de domaine de son ressort et leur demande de fournir une adresse valide en Suisse dans les 30 jours, ce qui se produit dans moins de 1% des cas. Si le délai arrive à terme sans avoir été suivi d’effet, l'organisme de régulation annuel ce nom de domaine. Le site en question n’est alors plus accessible sur Internet.

Les boutiques en ligne sérieuses sont protégées par une connexion Internet sécurisée. Lorsque, dans le cadre de la procédure d’achat, vous atteignez la phase de «Paiement des achats», vous reconnaissez les boutiques en ligne sérieuses par leurs signes de sécurité, tels qu’un cadenas vert et la présence du préfixe d’adresse «https://» au lieu de «http://». Ces deux signes de sécurité sont visibles dans la barre d’adresse du navigateur.

Depuis le début de cette année, la Fondation Switch a déjà eu à s'occuper de 5075 cas de fraude manifeste. C'est déjà sept fois plus que les 737 cas enregistrés en 2016. L'organisme de régulation a récemment automatisé le traitement de ces escroqueries afin de pouvoir répondre efficacement à la demande. Rien qu’au mois d’août 2017, elle a bloqué pas moins de 4469 sites web frauduleux.

Comment déceler les sites potentiellement frauduleux:

  • Leur site Web n'est pas sécurisé (leur nom commence par http:// et non pas https://)
  • On ne trouve pas facilement leur adresse physique ou celui-ci se trouve à l'étranger malgré une extension en .ch
  • Les prix des produits affichés sur le site sont extrêmement bas par rapport au prix du marché

Additional information