La protection contre les virus toujours aussi sensible

De nouvelles variantes de chevaux de Troie capables de court-circuiter les programmes anti-virus conventionnels ont proliféré au cours de la seconde moitié du deuxième trimestre 2009.

Par Pierre-Henri Badel, www.adi-presse.ch

Alors qu'au cours des 18 derniers mois, les internautes avaient été encore assez peu attaqués par des virus envoyés par courrier électronique, durant la seconde moitié du deuxième trimestre de 2009, plusieurs envois successifs et massifs de logiciels malveillants (malware) ont provoqué l'apparition d'un grand nombre de chevaux de Troie indétectables par les principaux antivirus conventionnels. C'est en tout cas ce que dévoile l'analyse de plus de deux milliards de messages électroniques et les transactions sur Internet tous les jours dans les nuages de la société basée sur la détection des centres mondiaux dans le rapport sur les tendances trimestrielles de la société Commtouch.

 

Surfer sur l'actualité pour attirer les internautes

On apprend aussi dans le rapport de la société Commtouch que les spammeurs et les diffuseurs de logiciels malveillants profitent des événements d'actualité tels que l'épidémie de grippe porcine et de le décès de Michael Jackson pour propager leurs messages. Les sites spécialisés dans le secteur de la santé et les courriels basés sur le web se retrouvent en tête de liste de ceux qui lancent des attaques par phishing. Les sites dédié au secteur des affaires se retrouvent dans la catégorie de ceux qui ont été les plus infectés par des maliciels.
Par ailleurs, pas moins de 376'000 zombies ont été activé en moyenne quotidiennement dans le but d'une activité malveillante.

Les messages non sollicités contenant des images reviennent de leur côté sur le devant de la scène avec de nouvelles tactiques qui exploitent le format Mime pour tromper les moteurs anti-spam.
Enfin, les messages non sollicités (spam) constituent en moyenne 80% de l'ensemble de l'envoi de courriel au cours du trimestre, avec un pic à 97% en avril et un niveau plancher de 64% en juin. En tout état de cause, le Brésil continue de produire la plupart des zombies. Ce pays est responsable de 17,5% de l'activité d'infection par zombie sur le plan mondial.

 

Des attaques indétectables

«Depuis un an et demi, la plupart des moteurs anti-virus ont effectivement bloqué de nombreuses variantes de virus portant des signatures génériques», a reconnu Amir Lev, directeur technique de Commtouch. Selon lui, au cours du deuxième trimestre, les diffuseurs de logiciels malveillants ont cependant lancé de grandes quantités de nouvelles variantes qui sont immunisées contre ces signatures génériques, ce qui a provoqué une forte progression des logiciels malveillants normalement indétectables, mais qui ont été cependant été reconnus comme tels et bloquées par Commtouch.


www.commtouch.com

 

A lire également sur le même sujet

- Un e-mail sur six renferme un virus

Additional information