Les émissions des téléphones portables ne dépasse pas les limites

Selon une étude réalisée à la demande du Secrétariat à l’économie (Seco) de la Confédération suisse, quasiment partout, la quantité de rayonnements émis par les téléphones portables ne présenterait pas d’effets nuisibles sur la santé.

Cette conclusion découle de mesures effectuées au sein des bureaux de La Poste, dans une grande gare des CFF, dans un hôpital, un institut financier et dans l’enceinte d’un aéroport. Les valeurs décelées s’avèrent en effet inférieures aux seuils limites fixés par la Suisse et d’autres pays étrangers. Seules les émissions constatées dans une voiture se sont avérées dépasser les valeurs critiques définies par la Confédération.

Additional information