Recyclez votre vieux disque dur

Lorsque son ordinateur est devenu obsolète et que l'on décide d'en changer, mieux vaut ne pas le mettre au rebut en lui laissant son disque dur. Car un petit malin qui l'aurait récupéré pourrait bien vouloir partir à la recherche de tous les fichiers - même ceux qui ont été effacés - qui y ont été enregistrés.

Sur un ordinateur abandonné, un récupérateur mal intentionné pourrait par exemple y retrouver un document confidentiel, des codes d'accès notés pour mémoire, un numéro de compte bancaire figurant sur une facture ou le compte du téléphone portable d'un proche de son ex-propriétaire que celui-ci aurait enregistré pour être sûr de le retrouver.
Se débarrasser ainsi de données peut parfois se révéler extrêmement dangereux. Plutôt que de prendre de tels risques, ne vaudrait-il pas mieux profiter de ce changement d'appareil pour utiliser son ancien disque dur? En tant que disque externe, il pourrait notamment servir à effectuer des sauvegardes.

Quelques minutes, et le tour est joué
Pour procéder à cette opération, il suffit d'extraire le disque dur du boîtier de l'ordinateur et de débrancher les connecteurs d'alimentation et du transfert des données. Ceci n'exige qu'un tournevis et quelques minutes de patience. On réinstalle ensuite le disque dans un boîtier trouvé dans le commerce.
Les boîtiers proposés dans le commerce conviennent pour des disques de 2,5 ou 3,5 pouces. Les PC de table (desktops) possèdent généralement cette deuxième catégorie de périphériques, les premiers (moins encombrants) étant conçus pour les PC portables. S'il avait été formaté d'origine pour Windows ou pour le Mac, le disque sera reconnu immédiatement par l'ordinateur. Sur un PC, si le disque a tourné antérieurement sur un autre système d'exploitation, il faut utiliser la fonction «Gestion de disques» (que l'on trouve par le biais de l'aide Windows) de Windows XP.

Quelques recommandations utiles
On reformatera le disque au moyen de la fonction idoine de Windows pour supprimer les anciens fichiers ou l'ancien système d'exploitation, en faisant très attention de ne pas se tromper de disque. Le moyen le plus sûr pour éviter l'erreur consiste à allumer puis à éteindre le périphérique. On verra alors son icône apparaître, puis s'éteindre sur le poste de travail ou dans l'utilitaire de gestion des disques.
Pour automatiser les sauvegardes, on peut se servir de l'utilitaire idoine qui se trouve dans le dossier des «Outils système» de Windows ou un programme spécifiquement dédié à cette fonction.

Presque tout son PC dans sa poche
L'intérêt de tels disques externes provient du fait qu'ils sont amovibles. On peut ainsi les utiliser pour transporter d'importants volumes de données (par exemple des photos) d'un PC à l'autre, même s'ils ne sont pas interconnectés par un réseau. On les emploie également quand on doit faire des dépannages sur un autre PC car ils sont légers et moins encombrants qu'un ordinateur complet. On peut y stocker des utilitaires de diagnostic, des collections de pilotes ou des fichiers pour effectuer des tests. Grâce à l'interface USB 2, la copie d'importants volumes de données s'effectue très rapidement.
Ces disques externes sont aussi très précieux en cas de coupures de courant impromptues, par exemple lors d'orages, les données y étant stockées à l'abri des risques d'effacement.

Pierre-Henri Badel

Additional information